†oO° Anoyo No Isen °Oo†


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur la berge d'une rivière, à la recherche d'un elfe

Aller en bas 
AuteurMessage
Tôyôno Hakako
Savant Fou
Savant Fou
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Sur la berge d'une rivière, à la recherche d'un elfe   Mer 6 Sep - 16:03

Le cadre idéal pour beacoup de gens : le fond de l"air est doux, une agréable petite brise vous rafraîchit le visage, le chant de la rivière proche semble répondre au gazouillement des oiseaux, et le soleil brille. Le soleil brille, il laisse traîner ses chauds rayons sur la surface de la Terre ; la température est alors idéal pour quiconque a le moyen de s'y adapter.
Ce qui n'était pas le cas d'Hakako, malheureusement pour lui. La chaleur environnante le mettait au supplice, emmitouflé qu'il était dans son épaisse toge ; l'astre diurne même semblait le narguer en menaçant sa peau, et le léger vent qui soufflait au bord de l'eau risquait à tout instant de repousser en arrière sa capuche. Hakako détestait la nature. Pour tout dire, la notion d'extérieur en elle-même le rebutait
.

*Bordel ! jura-t-il intérieurement, Mais qu'est-ce qui m'a pris de venir dans cette putain de forêt ?!*

Examiner les G.A. n'intéressant plus Hakako depuis quelques temps, ce dernier avait décidé que, quite à élargir ses acquis, autant créer quelque chose de neuf plutôt que de se pencher sur ce que d'autres avaient déjà fabriqué. Il voyait les 'humains améliorés' comme portant tous la marque de leur fabriquant, et s'était dit que lui aussi, après tout, pouvait bien tenter l'expérience comme tant d'autres.
Les moyens, il les avait : il avait hérité des laboratoires et du matériel de point de feu son père. La seule qu'il lui manquait, maintenant, c'était de la
matière. Un être artificiel ne s'inventait pas en claquant des doigts !
L'homme avait observé, rescencé de nombreuses espèces de créatures à travers le monde, mais n'avait jamais tenté quoi que se soit, ou alors si peu, sur ces autres races. Alors que pourtant, ces êtres appelés 'elfes' présentaient de nombreux intérêts!


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


" Maître, maître ! Racontez-moi encore les G.A. !
- ... te raconter?
- Ouiiii ! Comme si c'était un conte de fées ! "

La gifle avait fusé ; il n'avait pas vu la main partir, mais sentit trop longtemps la brûlure sur sa joue.

" Il suffit ! Il ne s'agit pas de magie, de sornettes, mais de SCIENCE ! Quand cesseras-tu donc de te comporter comme un enfant, morveux ?!
- Je... vous demande pardon...
- ...
- ... maître. Mais...
- Il n'y a pas de 'mais'. Retourne étudier.
- Oui, maître. "

Mais une fois dans sa chambre, tout ce qu'Hakako avait fait, ç'avait été de dessiner dans la marge d'un cahier des êtres fantastiques, dotés de pouvoirs incroyables, inhumains. Il avait soupiré et tourné son regard vers les stores toujours baissés, en imaginant à quel point ce serait merveilleux si cela pouvait réellement exister.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Hakako remonta sur son nez les grosses lunettes qu'il avait emmené avec lui aujourd'hui. Elles étaient dotées d'un système de visée mit au point très récemment, et permettaient comme tant d'autres de distinguer les corps par la chaleur qu'ils émettaient. Il ne s'était pas encore servi de la vision nocturne, ni des autres options. Pour le moment, il ne les utilisait que pour se protéger de ce maudit soleil.

*Je crèèèèève de chaud, se plaignit-il, Et j'arrive pas à trouver un seul elfe, fait chier ! 'sont où ces saletés de bestioles ?! Je savais bien que les humains les faisaient fuir, mais j'espèrais quand même en voir au moins un, merde !*

De dépit, il se laissa tomber au pied d'un arbre. Son ombre était suffisamment dense pour lui permettre d'ôter sa capuche quelques minutes, sans crainte d'effets néfastes sur son métabolisme. Ses cheveux apparurent, des mèches noires plaquées sur son front et sa nuque par la sueur. Il fit glisser ses lunettes sous son menton, et ses petits yeux clairs se plissèrent, agressés par la soudaine lumière. Il mit l'une de ses mains en visière et s'adossa plus confortablement contre le tronc de l'arbre.

« Ksss... comme si j'avais que ça à glander..., marmonna-t-il, Bordel, je supporte pas cet endroit... vraiment, mais quelle idée à la con... »

Hakako croisa les bras et laissa sa tête reposer mollement contre son torse. La chaleur l'abrutissait, et son esprit capitulait face à la langueur qui s'emparait de son corps. Au bout d'un petit moment, il se retrouva endormi à ronfler légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sur la berge d'une rivière, à la recherche d'un elfe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bjornstad, Ketil] L'appel de la rivière
» [b]le livre des livres pour enfants[/b] de François Rivière
» Plongée sur la Rivière des Outaouais - 18 Septembre 2010
» Gaudreville La Rivière, circuit du Sec Iton
» [Grangé, Jean-Christophe] Les rivières pourpres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
†oO° Anoyo No Isen °Oo† :: Kaigan :: Partie Nord-
Sauter vers: